• Espoir en tête 27/3/2019

    Espoir en tête 27/3/2019

  • 90ème anniversaire Rotary Club de Cannes

    90ème anniversaire Rotary Club de Cannes

  • Mission Océan

    Mission Océan

  • L association SOURIRE ET PARTAGE

    L'association SOURIRE ET PARTAGE

Message du Président du Rotary International 2020-21 Holger Knaack - juillet 2020

Le moment ne semble pas propice à un grand optimisme, mais il doit l'être. Bien avant la création du Rotary, le monde a été confronté à des crises importantes qui ont mis à rude épreuve la capacité de l'humanité à progresser et à perdurer. À l'ère du Rotary, le monde a surmonté de nombreuses catastrophes auxquelles nous avons cependant survécu et notre organisation était présente pour l'aider à se redresser.

Tout grand défi est une opportunité de renouvellement et de croissance. J'ai révélé le thème Le Rotary ouvre des opportunités à l'Assemblée internationale à San Diego juste avant le début de la crise du COVID-19, mais ce sont des mots en lesquels je crois depuis longtemps.

Le Rotary n'est pas qu'un club que l'on rejoint, c'est une porte qui s'ouvre vers d'innombrables opportunités. Nous croyons aux opportunités qu'offre le Rotary, aux autres comme à nous-même. Nous croyons que nos actions, petites ou grandes, créent des opportunités pour ceux qui ont besoin d'aide ; et que cela ouvre des opportunités pour nous de vivre une existence plus riche avec des amis du monde entier qui partagent nos valeurs fondamentales.

 

Les gouvernements et les institutions apprécient davantage le type de partenariats en matière de santé publique si essentiel à notre travail. Les personnes coincées chez elles, désireuses d'avoir de meilleures relations et d'aider leur communauté, adoptent maintenant les valeurs dont nous faisons la promotion depuis nos débuts.

Il s'agit là de nouvelles positives, mais de nouvelles opportunités pour le Rotary ne signifie pas forcément que nous sommes assurés de réussir. Le monde évolue rapidement — et c'était déjà le cas avant cette crise. Les gens s'éloignaient déjà des réunions traditionnelles à l'heure du déjeuner pour se retrouver en ligne. Les amitiés se nouaient sur les réseaux sociaux bien avant que nos réunions ne se déroulent sur Zoom ou Skype. Les jeunes ont un fort désir de se rendre utiles, mais ils se demandent s'ils peuvent jouer un rôle significatif dans des organisations comme le Rotary ou s'ils pourraient avoir un impact plus important en établissant des types différents de connexions. Le temps est venu de tout mettre en œuvre, de tester de nouvelles approches et de préparer le Rotary pour l'avenir.

La crise du COVID-19 nous force à nous adapter. C'est une bonne chose et notre plan d'action en appelle spécifiquement à améliorer notre capacité d'adaptation. Mais s'adapter n'est pas suffisant. Nous devons changer — radicalement — si nous voulons relever les défis de cette nouvelle ère et proposer le Rotary dont le monde a tant besoin.

C'est notre plus grand défi, pas seulement l'an prochain mais à l'avenir. C'est à nous de rebâtir le Rotary pour ces temps nouveaux — d'embrasser de tout cœur les idées, l'énerg

Le moment ne semble pas propice à un grand optimisme, mais il doit l'être. Bien avant la création du Rotary, le monde a été confronté à des crises importantes qui ont mis à rude épreuve la capacité de l'humanité à progresser et à perdurer. À l'ère du Rotary, le monde a surmonté de nombreuses catastrophes auxquelles nous avons cependant survécu et notre organisation était présente pour l'aider à se redresser.

Tout grand défi est une opportunité de renouvellement et de croissance. J'ai révélé le thème Le Rotary ouvre des opportunités à l'Assemblée internationale à San Diego juste avant le début de la crise du COVID-19, mais ce sont des mots en lesquels je crois depuis longtemps.

Le Rotary n'est pas qu'un club que l'on rejoint, c'est une porte qui s'ouvre vers d'innombrables opportunités. Nous croyons aux opportunités qu'offre le Rotary, aux autres comme à nous-même. Nous croyons que nos actions, petites ou grandes, créent des opportunités pour ceux qui ont besoin d'aide ; et que cela ouvre des opportunités pour nous de vivre une existence plus riche avec des amis du monde entier qui partagent nos valeurs fondamentales.

 

Les gouvernements et les institutions apprécient davantage le type de partenariats en matière de santé publique si essentiel à notre travail. Les personnes coincées chez elles, désireuses d'avoir de meilleures relations et d'aider leur communauté, adoptent maintenant les valeurs dont nous faisons la promotion depuis nos débuts.

Il s'agit là de nouvelles positives, mais de nouvelles opportunités pour le Rotary ne signifie pas forcément que nous sommes assurés de réussir. Le monde évolue rapidement — et c'était déjà le cas avant cette crise. Les gens s'éloignaient déjà des réunions traditionnelles à l'heure du déjeuner pour se retrouver en ligne. Les amitiés se nouaient sur les réseaux sociaux bien avant que nos réunions ne se déroulent sur Zoom ou Skype. Les jeunes ont un fort désir de se rendre utiles, mais ils se demandent s'ils peuvent jouer un rôle significatif dans des organisations comme le Rotary ou s'ils pourraient avoir un impact plus important en établissant des types différents de connexions. Le temps est venu de tout mettre en œuvre, de tester de nouvelles approches et de préparer le Rotary pour l'avenir.

La crise du COVID-19 nous force à nous adapter. C'est une bonne chose et notre plan d'action en appelle spécifiquement à améliorer notre capacité d'adaptation. Mais s'adapter n'est pas suffisant. Nous devons changer — radicalement — si nous voulons relever les défis de cette nouvelle ère et proposer le Rotary dont le monde a tant besoin.

C'est notre plus grand défi, pas seulement l'an prochain mais à l'avenir. C'est à nous de rebâtir le Rotary pour ces temps nouveaux — d'embrasser de tout cœur les idées, l'énergie et l'engagement des jeunes désireux de trouver un exutoire à leur idéalisme. Nous devons devenir une organisation totalement intégrée dans l'ère numérique, et non une organisation qui se contente de chercher en ligne des moyens de continuer à faire ce qu'elle a toujours fait.

Le monde a plus que jamais besoin du Rotary. C'est à nous de nous assurer que Le Rotary ouvre des opportunitésaux générations futures.ie et l'engagement des jeunes désireux de trouver un exutoire à leur idéalisme. Nous devons devenir une organisation totalement intégrée dans l'ère numérique, et non une organisation qui se contente de chercher en ligne des moyens de continuer à faire ce qu'elle a toujours fait.

Le monde a plus que jamais besoin du Rotary. C'est à nous de nous assurer que Le Rotary ouvre des opportunitésaux générations futures.

Hansjürgen Ziegler - Octobre 2020

Chers amis

Le 1 octobre nous avions la visite du Gouverneur.

J’ai eu une bonne et constructive discussion avec lui et

nous avons évoqué beaucoup de sujets.

Il m’a écrit une lettre de remerciement ou il souligne que la

réunion avec moi et le comité fut un véritable échange en

tout amitié et sincérité. Il a apprécié la spontanéité de nos échanges et la

franchise qui régnait.

Il nous a félicité pour notre participation importante à la fondation mais il a

regretté que nous ne fassions pas de demande de subventions qu’elles

soient mondiales ou du district.

Il nous propose de prévoir des actions et des manifestations locales afin de

faire plus connaître notre mouvement au sein de la communauté cannoise.

Nous avons discuté aussi l’admission des femmes dans notre club et j’ai

expliqué notre point de vue.....il ne partage pas notre avis.

Hier j’ai reçu la confirmation définitive pour notre excursions au Fort de

Brégançon pour le vendredi 13 novembre. Malheureusement il n’y a pas de

visites le samedi.

J’ai en principe tout organisé mais je me rendrai sur place pour tout vérifier.

Le nombre des visiteurs est limité à 40 personnes. Il est obligatoire que je

transmette une liste avec les noms et la date de naissance des participants

avant le 6 novembre.

Je vous prie de vous inscrire directement chez moi avec la date de

naissance.

Le prix pour cette excursion s’élèvera pour un MA environ ( dépend du

nombre des participants) à 40 Euros, pour un MDA à 80 Euros.

Je ne pourrai probablement pas assister à notre réunion le 8 octobre étant

en Allemagne pour des raisons professionnelles et familiales, mais je suis

très content de vous revoir le 15 octobre sur le terrain de boules.

Portez vous bien et à bientôt.

Hansjürgen

 

Vu sur le web

03/05/2020

Le Rotary Club de Pointe-à-Pitre dit Doyen a ainsi remis à Cap Avenir un chèque destiné à l'achat de masques, visières ou tout équipement permettant ...

03/05/2020

L'association Interact Briançon, parrainée par le Rotary club de Briançon, lance ce lundi un appel aux dons auprès des Briançonnais pour aider ...

03/05/2020

... cette action : la présidente de la Maison du quartier Pasteur, France Bénévolat, le Rotary Club de la Haute Valée et les nombreux autres donateurs, ...

03/05/2020

Le fondateur du Rotary-club d'Ancenis, Claude Villechevrolle, est décédé mercredi 29 avril, à l'âge de 92 ans. En 1970, il avait créé le Groupe ...

03/05/2020

Belfort | Solidarité 1 000 masques et 10 500 blouses offerts par le Rotary club. 17:34 - Temps de lecture : 1 min. | | Vu 3 fois ...

03/05/2020

Bourg-Saint-Andéol Le Rotary club toujours mobilisé et solidaire. 18:15 - Temps de lecture : 2 min. | | Vu 1 fois ...

03/05/2020

Le Lions a également pris le relais du Rotary club Etang-de-Berre pour aider les pompiers de Martigues. C'est grâce aux bénéfices recueillis lors des ...

03/05/2020

Heureusement, le Rotary Club Côte d'Albâtre de Dieppe nous a fourni 1 000 € de denrées alimentaires achetées à Intermarché qui, lui-même, ...

03/05/2020

Le Rotary club de Nérac a souhaité agir en apportant à tous un peu de chaleur humaine à l'occasion du 1er mai. La rédaction vous conseille.

03/05/2020

N ous servons » et « Servir d'abord » sont les devises respectives du Lions club et du Rotary club. Des devises qui prennent tout leur sens pour les ...